Marketing de contenu : comment créer un contenu viral qui fait le buzz ?

Avec les milliers de sites web créés à travers le monde tous les jours, les propriétaires de sites web peinent à se démarquer de la concurrence. Outre le référencement web, le content marketing est une stratégie digitale à privilégier lorsqu’on souhaite créer le buzz sur Internet. Encore faut-il connaître les règles de base pour produire un contenu original et viral susceptible de générer du trafic qualifié.

Les critères favorisant la « viralité » d’un contenu web

Avant d’aller plus loin, il faut déterminer quels sont les éléments susceptibles de générer du buzz sur la toile. Selon une étude menée par deux professeurs de l’Université Pennsylvanie, les principales raisons qui favorisent la viralité d’un contenu web sont :

  • La longueur de l’article : plus il est long, mieux il sera partagé
  • Les posts relatifs aux sentiments : inspirant la crainte, la colère ou encore l’anxiété
  • La réputation et le sexe de l’auteur
  • L’humour

Il s’agit ici d’une liste non exhaustive des paramètres à surveiller lors de la création d’un contenu viral, mais d’autres facteurs peuvent contribuer au partage d’un contenu en fonction du format utilisé par exemple. En effet, une vidéo drôle publiée sur YouTube aura plus d’impact qu’un blog d’humour ne contenant que des contenus textuels uniquement.

Proposer des articles approfondis

Un article relativement long a un fort potentiel viral qu’un contenu d’une dizaine de lignes. Cela est tout à fait légitime pour la simple et unique raison que personne ne souhaitera partager un post ne traitant qu’une partie d’un sujet déterminé. Il est ainsi vivement recommandé de le traiter en profondeur en y apportant une réelle plus-value pour les lecteurs. Attention toutefois à respecter certaines règles en bannissant par exemple les commentaires inutiles, car ceux-ci ont tendance à réduire l’enthousiasme des internautes.

Susciter la controverse

Pour créer un buzz, il faut jouer avec les émotions et susciter le débat et le déchainement des utilisateurs. Et là encore, inutile de proposer un contenu qui pourrait échauffer la discussion, car le but est d’inciter les internautes à partager le contenu selon leur tempérament.

Le rire est « communicatif »

Vous l’aurez compris, les contenus drôles sont aujourd’hui beaucoup plus appréciés des internautes que d’autres. La viralité repose ainsi sur l’humour sans pour autant dépasser les bornes sous peine de créer un « bad buzz » et perdre toute crédibilité. Sur Internet, l’e-réputation d’une marque n’est pas à prendre à la légère, autant donc faire appel à un professionnel en Community Manager par exemple pour mener à bien le projet.