Community Manager, un métier qui monte en flèche !

L’explosion et la démocratisation d’Internet sont devenues le berceau de plusieurs nouveaux métiers prometteurs. Ces nouvelles carrières sont plus des vocations qu’autre chose. Etre Community Manager ne consiste pas seulement à l’animation et la fédération des communautés en ligne. Cette profession évolutive consiste à créer des liens humains à travers le virtuel. Favoriser l’échange et l’interaction afin d’en définir une stratégie marketing efficace est la base de cette vocation. En d’autres termes, un Community Manager se doit d’être attentif, intéressant et incitatif.

Les rôles d’un Community Manager

Un animateur de communauté se doit d’apporter une manière de communiquer innovante et d’améliorer la visibilité ainsi que l’attractivité de l’entreprise pour laquelle il travaille. Cette profession, pouvant occuper de multiples activités en fonction des contextes, est liée au web 2.0 ainsi qu’au développement des réseaux sociaux. Il y a énormément de communautés qui interagissent et qui regroupent différentes internautes en fonction de leur génération et de leurs centres d’intérêt. Les rôles principaux d’un Community Manager sont de définir un cœur de cible et assurer la qualité des prestations proposées.

Une alliance avec plusieurs blogueurs

Définir un public cible actif n’est pas une mince affaire, raison pour laquelle un bon Community Manager doit savoir jouer avec les angles. À la différence d’un Blogueur, ce dernier ne crée pas forcément sa propre communauté, mais se charge d’en développer une qui existe déjà. De ce fait, il doit susciter l’adhésion tout en analysant les divers besoins. Il sait rester professionnel tout en adoptant un ton amical en s’adressant aux internautes afin de tisser une relation longue durée avec eux. Une relation avec des blogueurs professionnels dans son domaine d’activité ne fera qu’accroitre ce dernier.

Savoir intervenir au moment opportun

La communication est certainement la base de cette profession et cela passe à travers les conversations, le partage d’informations et de contenu ou l’évènementiel. Bien que cela puisse sembler simple, c’est loin d’être le cas et la plupart des Community Manager font l’erreur de sursolliciter les consommateurs en pensant favoriser un réseau de confiance et de proximité avec eux. Un animateur de communauté performant sait lorsqu’il doit se faire discret. Il sait également à quel moment un message ou une publicité sont nécessaires et pertinents.