Le secrétariat indépendant : L’externalisation sous une autre forme

Le télésecrétariat ou secrétariat indépendant est un métier en freelance consistant à gérer le planning et les dossiers d’une personne à distance. Par la structure et les conditions de travail, le télésecrétariat est apparenté au travail de secrétariat classique. En outre, la majorité des télésecrétaires sont recrutés par des sociétés de services comme la dentisterie, les instituts de beauté …

Les conditions

La personne doit avoir au minimum un bac. Elle doit être flexible et organisée. Cette personne doit aussi être résistante aux pressions. Malgré le statut de télétravail et freelance, le métier est validé par un contrat. On exige même du sous-traitant de parapher un contrat de travail. À l’instar du téléprospecteur en ligne, le télésecrétaire doit avoir une connexion haut débit, un casque et un ordinateur. Il travaille de chez son domicile et peut choisir ses horaires de travail. De ce fait, c’est en fonction des horaires accomplies, que le secrétaire sera payé. Ses honoraires varient entre 35 à 50 EUR par mission.

Les tâches

Un télésecrétaire est chargé de prendre des rendez-vous, de recevoir des appels téléphoniques et envoyer des e-mails. On lui confie aussi la gestion de l’agenda de son employeur ainsi que son planning. Par ailleurs, le secrétaire indépendant organise des réunions et classe des documents en désordre. Cependant, on lui attribue d’autres missions comme la rédaction d’un texte, la modération d’un site web, la transcription et le publipostage. Quelquefois, l’employeur lui propose des tâches plus complexes comme la conception d’un site web ou bien la création d’une campagne de sensibilisation sur internet.

Les avantages

Les employés auront un horaire plus flexible et peuvent disposer du reste de temps à leur guise. De même qu’il ne sera pas forcé de rester collé à son ordinateur. Pour les employeurs, recruter un secrétaire indépendant permet d’économiser. Il n’y a ni charges salariales, ni congés à payer, ni formation à financer. Seuls les travaux accomplis sont facturés. Les employeurs n’auront pas non plus besoin d’acheter des ordinateurs ou de payer la connexion comme le cas des secrétaires en local. Le contrat peut être facilement rompu. De même que si l’outsourcer démissionne, ni lui ni son employeur ne sera obligé de payer des préavis.

Les inconvénients

Le problème principal du secrétariat indépendant est l’irrégularité des revenus. Ceci est dû au fait qu’on ne rémunère que le nombre de missions effectuées dans la journée. Dans le cas où l’employeur n’aurait pas mission à confier, le secrétaire ne touchera donc rien. Le changement de rythme de travail est aussi l’un des problèmes du télésecrétariat. Comme le processus dépend de la quantité des tâches, le sous-traitant connait une alternance de situation stressante et tranquille. L’un des soucis rencontrés dans ce type de travail est aussi le problème de confiance entre l’employeur et le télésecrétaire. Certaines sociétés hésitent à livrer des informations importantes à un travailleur temporaire.

Posted in Web

Les modérateurs : la police du Web

Les modérateurs web sont des personnes qualifiées pour surveiller les informations diffusées sur Internet. Avec l’évolution fulgurante d’Internet et du Référencement, il arrive que des internautes se permettent de publier n’importe quoi. Ce qu’ils divulguent peut pourtant porter atteinte à l’intégrité d’autrui. C’est dans ce cadre qu’interviennent les modérateurs et dans le but  de supprimer tous les sujets et propos diffamatoires d’un site web. Mais en quoi consiste réellement la mission des modérateurs ?

Faire respecter la charte

Selon la charte de la modération, tous les propos et sujets injurieux, racistes, violents et homophobes sont supprimés d’un site. Ceci a pour dessein de préserver la transparence et la bonne visibilité d’un site. Ainsi, les modérateurs s’assurent de ne laisser place qu’à des contenus pertinents. Pour ce faire, les modérateurs doivent rester éveillés et avoir l’œil pour empêcher la diffusion d’informations blessantes.

Vérifier les commentaires des forums

Sur les forums, les gens écrivent ce qu’ils veulent et ne se soucient souvent pas de la nature de leurs phrases, qu’elles soient formelles ou non. Il arrive que ces internautes utilisent des injures pour argumenter leurs idées. D’autres en viennent à lancer des propos offensants. Dans ce cas, les modérateurs procéderont à l’application de la charte et supprimeront non seulement le commentaire, mais bloqueront aussi l’utilisateur.

Filtrer les blogs

Les blogs sont aussi le champ de travail des modérateurs. Souvent, ce type de site publie des sujets sadiques et obscènes afin de mieux capter l’attention des internautes. Cependant, il arrive que beaucoup apprécient ce que le site en question publie. De ce fait, les modérateurs s’arrangent pour signaler le contenu et avertir l’auteur. Ils peuvent demander de modifier ou bien de supprimer le cops de l’article. Si le concepteur reste passif aux recommandations des modérateurs, ces derniers seront obligés d’effacer l’article eux-mêmes.

Contrôler les réseaux sociaux

Depuis les années 2000, les réseaux sociaux sont en proie à des publications choquantes comme les vidéos d’un suicide ou d’un meurtre. Pour préserver l’image du réseau social, les modérateurs n’hésitent pas à contacter l’auteur ou bien à supprimer ces publications. Si les images sont trop violentes, les modérateurs avisent les responsables du réseau pour supprimer le compte de l’utilisateur. Dans ce cadre, les modérateurs tentent de faire respecter le droit de la vie privée.

Sanctionner les internautes

Si une personne est en train de publier quelque chose d’outrageux, les modérateurs se chargent de l’avertir ou bien de le bannir (momentanément ou définitivement) du site, c’est selon. Cependant, cela dépend de la gravité du contenu diffusé sur le web. Si l’information qu’elle a transmise est d’une gravité modérée, les modérateurs déplacent l’information ou bien la modifient. Sinon, ils la suppriment immédiatement.